Denayer, Christian

Christian Denayer est né à lxelles (Belgique), le 28 septembre 1945. Après des études d'enseignant, Christian Denayer envisage de se lancer dans le dessin publicitaire. Ce qui le conduit, par un heureux concours de circonstances, au "Journal Tintin", en 1962, où il devient le collaborateur de Jean Graton pour les décors et les voitures de "Michel Vaillant".

En 1966, il rencontre Tibet. Ce dernier lui propose le même travail sur les planches de "Ric Hochet". Avec Tibet, il apprend toutes les ficelles du métier. Après avoir illustré quelques gags dans JUNIOR, il donne naissance en 1967 à Alain Berry dans l'hebdomadaire FORMULE 1. C'est chez lui qu'il fait la connaissance d'André-Paul Duchâteau, avec lequel il crée "Yalek", en 1969, dans les pages jeunesse du quotidien belge "Le Soir".

En 1970, à la demande de ce même quotidien, toujours avec Duchâteau, il lance sur les pistes le pilote automobile "Alain Chevalier". Cette série, que Denayer et Duchâteau signent à l'origine sous le pseudonyme collectif de "Cap", se poursuit à l'instar de "Yalek", dans l'hebdomadaire "Tintin". En 1973 et 1974, il collabore brièvement au journal "Spirou", dans lequel il dessine "l'Inspecteur Spirou". En 1975, dans "Tintin", il entreprend "Les Casseurs", toujours scénarisée par André-Paul Duchâteau. Tout en continuant les aventures des deux policiers "casseurs", Al et Brock, il fait une incursion dans le domaine de la science fiction en 1986 avec "Gord", une saga scénarisée par Franz et éditée en albums au "Lombard", puis chez "P & T Productions".

En 1989, les éditions "Claude Lefrancq" lui confient l'illustration de la série "T.N.T.", Bande Dessinée adaptée par Loup Durand et Duchâteau, d'après l'œuvre romanesque de Michaël Borgia. En mai 1994, Denayer nous fait entrer dans l'univers des jeunes avec sa nouvelle série "Génération Collège", publiée au "Lombard" et dont les deux premiers tomes s'intitulent "Dakota" et "Mary-Lee". Le numéro 3 "Phoenix" paraît en juin 1996.

Christian Denayer dessine dans un style réaliste et nerveux, avec un extraordinaire sens du mouvement. S'il a toujours aimé croquer des scènes d'action, son sens de l'humain le pousse à créer des personnages toujours plus attachants, plus profonds. En Juin 2001, Denayer publie "Wayne Shelton, la mission", un one-shot scénarisé par Jean Van Hamme. Il aborde là un tout autre registre que ceux étudiés précédemment. Il nous prouve encore une fois sa grande maîtrise du dessin.

Réaliste et précis, le graphisme de Christian Denayer se caractérise par un grand sens du dynamisme et de la mise en page.

Texte © BDtheque


SA BIBLIOGRAPHIE

Ric Hochet
Wayne Shelton
...

Mentions Légales - Site réalisé par TACK TACK